Tronçonneuse Husqvarna : comparatif et guide d’achat 2021

DébitageVous avez besoin de couper des bûches de bois, d’élaguer ou d’abattre un de vos arbres ? C’est une tronçonneuse qu’il vous faut. Mais avec le nombre de modèles et de marques que l’on peut trouver il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Dans ce guide détaillé vous allez apprendre tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter une tronçonneuse. Dans un premier temps, nous allons vous présenter les meilleurs modèles, vous expliquer pourquoi acquérir une tronçonneuse Husqvarna est le meilleur choix à faire et quels sont les critères à considérer pour la choisir. Puis nous irons plus loin en vous expliquant comment l’entretenir correctement et l’utiliser en toute sécurité.

Vous l’aurez compris, après avoir lu ce guide vous saurez tout ce qu’il y a à savoir sur les tronçonneuses, qu’elles soient thermiques ou électriques, et vous serez assuré de faire le bon choix au moment de passer à l’achat. C’est à dire le modèle qui correspond à la fois à votre budget et à vos besoins en termes de type d’utilisation et de type de bois à couper.

Meilleure tronçonneuse Husqvarna : notre top 3

Husqvarna 120i

Husqvarna 120i

Alimentation : Sur batterie

Longueur max guide chaîne : 35 cm

Vitesse max de la chaîne : 11,5 m/s

Poids : 2,95 kg

Husqvarna 120 Mark II

Husqvarna 120 Mark II

Alimentation : Thermique

Longueur max guide chaîne : 45 cm

Vitesse max de la chaîne : 16,8 m/s

Poids : 4,85 kg

Husqvarna 420 EL

Husqvarna 420EL

Alimentation : Filaire

Longueur max guide chaîne : 40 cm

Vitesse max de la chaîne : 14,5 m/s

Poids : 4,7 kg

Pourquoi choisir une tronçonneuse de la marque Husqvarna ?

Choisir une tronçonneuse de la marque Husqvarna c’est avant tout s’assurer d’avoir un produit de qualité que vous pourrez utiliser pendant de nombreuses années, voire même toute votre vie si vous l’entretenez correctement.

Ceci est vrai pour la simple et bonne raison que l’entreprise Husqvarna, fondée en 1689, est un acteur majeur dans l’univers de la tronçonneuse depuis 1959. Experts reconnus de ce secteur, ils conçoivent des produits résistants et performants.

À l’heure actuelle, leurs gammes de tronçonneuses et d’élagueuses grand public, polyvalentes et professionnelles comptent pas moins de 27 modèles qui permettent de couvrir tous les besoins que vous soyez un particulier ou un professionnel.

HusqvarnaHusqvarna ne néglige aucun détaille et conçoit ses tronçonneuses en mettant l’accent sur l’ergonomie et la répartition du poids pour assurer à leurs utilisateurs une grande maniabilité et réduire les contraintes physiques. Ce sont des modèles légers ayant un rapport puissance/poids hors du commun. La qualité des matériaux assure une durabilité très importante de leurs produits.

Leurs moteurs X-Torq assurent quant à eux une économie de carburant et une réduction des émissions grâce à un système de rinçage du cylindre avec de l’air frais qui évite au carburant n’ayant pas été brûlé de se mélanger avec les gaz d’échappement.

La durée de vie des tronçonneuses Husqvarna est prolongée grâce au système exclusif Air Injection qui centrifuge l’air qui entre dans le moteur et évite ainsi l’accumulation de particules et de sciure.

Le système AutoTune d’Husqvarna ajuste automatiquement et précisément le mélange air/carburant en fonction de la température, de l’humidité, de la qualité du carburant, de l’altitude, et du niveau d’obstruction du filtre. Cette fonctionnalité assure un parfait fonctionnement du moteur en toutes circonstances sans que vous n’ayez à faire aucun réglage manuel sur le carburateur.

Enfin, Husqvarna équipe également certains de ses modèles des technologies Smart Start pour faciliter le démarrage, RevBoost pour une accélération plus rapide et une vitesse de chaîne plus importante, et LowVib qui garantit un taux de vibration plus faible.

Critères pour bien choisir une tronçonneuse

Trouver une tronçonneuse n’est pas un problème. Ceci dit, nous avons tous des besoins et des budgets différents. Donc en prenant en compte ces deux paramètres, nous allons voir quels sont les caractéristiques que doit avoir votre future tronçonneuse pour répondre au mieux à vos besoins.

La réputation de la marque

De nos jours le marché de la tronçonneuse est dominé par de grandes marques bien connues telle que la marque Husqvarna. Bien sûr ces marques sont à privilégier car elles sont expertes et maitrisent parfaitement la conception de ce type de produits. Leurs nombreuses années d’expérience leur ont permis de mettre au point des technologies sophistiquées comme par exemple le système Air Injection et le système AutoTune d’Husqvarna qui améliorent à la fois la durabilité de leurs appareils, mais aussi leurs performances.

D’autre part, la qualité des matériaux utilisés par ces marques renommées est supérieure à celle des tronçonneuses fabriquées par des marques inconnues qui cassent les prix. À vous de voir si vous souhaitez acheter du jetable ou mettre un peu plus d’argent dans un outil de qualité que vous garderez toute votre vie…

Le budget

Fort heureusement, les marques qui proposent des tronçonneuses de qualité disposent de différentes gammes destinées au grand public ou aux professionnels. En reprenant l’exemple de la marque Husqvarna, vous pourrez trouver des modèles dits grand public à moins de 200 € et des modèles pour les professionnels à plus de 1000 €. Et pourtant ce sont tous des modèles de qualité.

On peut alors se demander ce qui justifie de tels écarts de prix sur des tronçonneuses d’une même marque. C’est très simple. Un modèle grand public est prévu pour être utilisé occasionnellement. Un particulier ne coupe pas du bois tous les jours. Tandis que pour un professionnel, sa tronçonneuse est son outil de travail. Il l’utilise tous les jours et toute la journée. Les besoins sont donc différents, ce qui justifie une conception différente qui engendre des coûts supplémentaires.

Donc pour résumer, une tronçonneuse grand public est plus facile à démarrer et à utiliser. Elle est prévue pour un usage occasionnel. Alors qu’une tronçonneuse professionnelle embarque des technologies plus sophistiquées pour faciliter le travail de ceux qui l’utilisent tous les jours. Elle est également plus maniable et plus puissante.

Le type de motorisation

Il existe maintenant deux grands types de motorisation pour les tronçonneuses : les modèles thermiques et les modèles électriques. Et parmis les motorisations électriques, certains modèles sont filaires tandis que d’autres fonctionnent avec une batterie.

Nous allons détailler les caractéristiques de chaque type de motorisation et voir quels sont leurs avantages et leurs inconvénients.

Thermique

Il faut savoir qu’une tronçonneuse thermique est beaucoup plus puissante qu’une tronçonneuse électrique. Ce type de motorisation permet d’obtenir de meilleurs rendements mais est plus bruyant, plus lourd et produit des vibrations. Les moteurs thermiques sont également polluants.

Utiliser ce type de tronçonneuse est plus fatiguant et provoque des lourdeurs dans les bras au bout d’un certain temps d’utilisation.

Par contre, elles sont idéales pour couper de grosses quantités de bois dans des zones où il n’y a pas d’électricité.

Husqvarna 120 Mark II

Husqvarna 120 Mark II

Cylindrée : 38,2 cm³

Longueur max guide chaîne : 45 cm

Vitesse max de la chaîne : 16,8 m/s

Poids : 4,85 kg

Husqvarna 135 Mark II

Husqvarna 135 Mark II

Cylindrée : 38 cm³

Longueur max guide chaîne : 40 cm

Vitesse max de la chaîne : 16,8 m/s

Poids : 4,7 kg

Électrique filaire

Une tronçonneuse électrique filaire a une rapport poids/puissance moins intéressant qu’une tronçonneuse thermique mais s’avère très pratique car plus silencieuse et plus légère, ce qui la rend plus maniable également.

Le fait qu’elle soit alimentée sur secteur permet tout de même d’obtenir une puissance suffisante pour de nombreux travaux tels que l’abattage de petits arbres ou le débitage de bois de moyenne section.

Le plus gros inconvénient est qu’il est indispensable d’avoir une prise de courant à proximité.

Husqvarna 418 EL

Husqvarna 418EL

Longueur max guide chaîne : 40 cm

Tension de la chaîne sans outil : non

Vitesse max de la chaîne : 15 m/s

Poids : 4,7 kg

Husqvarna 420 EL

Husqvarna 420EL

Longueur max guide chaîne : 40 cm

Tension de la chaîne sans outil : oui

Vitesse max de la chaîne : 14,5 m/s

Poids : 4,7 kg

Électrique sur batterie

La tronçonneuse électrique sur batterie est ce qu’il se fait de mieux en termes de légèreté. C’est également le type de motorisation le plus silencieux. Elle est encore plus maniable qu’un modèle filaire du fait qu’elle ne nécessite pas d’être branché. Il n’y a donc pas de gêne occasionnée par le cable d’alimentation.

Par contre, malgré l’évolution des batteries leur puissance est largement inférieure aux modèles filaires et thermiques. Elles sont donc particulièrement appropriées pour couper de petites sections et pour l’ébranchage.

L’autonomie des modèles récents est satisfaisante.

Husqvarna 120i

Husqvarna 120i

Longueur max guide chaîne : 35 cm

Vitesse max de la chaîne : 11,5 m/s

Poids : 2,95 kg

Tension de la chaîne sans outil

Husqvarna 535i XP

Husqvarna 535iXP

Longueur max guide chaîne : 35 cm

Vitesse max de la chaîne : 20 m/s

Poids : 2,6 kg

Performance similaire à un modèle thermique

La puissance et la cylindrée

La puissance d’une tronçonconneuse est une des caractéristiques les plus importantes. Elle est exprimée en kilowatt et détermine le type de travaux que vous pourrez réaliser avec. Plus la puissance est élevée plus vous pourrez couper des diamètres importants et des bois denses.

La puissance varie généralement entre environ 1,5 kW et 4,5 kW pour les plus puissantes.

La cylindrée est exprimée en cintimètre cube et ne concerne que les tronçonneuses à moteur thermique. Elle représente le volume de la chambre du moteur et sa valeur se situe généralement entre 35 et 70 cm3. C’est la cylindrée qui détermine la capacité du bois à freiner la chaîne. Plus elle est importante, moins la chaîne sera freinée par un bois dense ou de gros diamètre.

Moteur 2 temps ou 4 temps

La plupart des tronçonneuses ont un moteur 2 temps. Elles sont moins lourdes, moins encombrantes, plus maniables et plus faciles à démarrer que celles qui sont équipées d’un moteur 4 temps.

Il est à noter que les moteurs 2 temps sont alimentés par un mélange de carburant et d’huile alors que les moteurs 4 temps sont alimentées uniquement avec de l’essence, le moteur étant lubrifié séparément.

La chaîne

La chaîne d’une tronçonneuse est un des éléments qui orientent le choix sur un modèle plutôt qu’un autre en fonction du type d’utilisation envisagé. Deux caractéristiques sont à considérer : sa longueur et sa vitesse.

La longueur du guide chaîne

Guide chaîneLe guide chaîne est la plaque en métal autour de laquelle est installée la chaîne. Il doit être d’une longueur au moins égale au diamètre du morceau de bois à couper, supérieure dans l’idéal. En principe la longueur du guide chaîne varie entre 35 et 50 cm selon les modèles.

Un guide chaîne plus long nécessite un moteur plus puissant donc plus lourd. Il est donc important de ne pas surdimensionner la tronçonneuse au risque d’avoir un outil trop lourd inutilement. Dans la plupart des cas 40 centimètres sont largement suffisants.

À vous de voir si vous avez besoin d’abattre de gros arbres ou seulement de débiter des bûches de bois de petite ou moyenne section.

La vitesse de la chaîne

La vitesse de rotation de la chaîne s’exprime en mètre par seconde ou en tour par minute. Cette caractéristique détermine la performance de coupe d’une tronçonneuse. Il faut donc retenir que plus cette vitesse est élevée, plus la tronçonneuse est performante et plus les découpes sont nettes, rapides et précises. Une vitesse élevée permet également d’éviter les rebonds et les blocages sur des bois durs.

La vitesse de la chaîne est souvent comprise entre 15 et 25 m/s.

Les accessoires et autres caractéristiques

Nous avons cité les caractéristiques principales à prendre en compte lors de l’achat d’une tronçonneuse. Pour aller plus loin, nous allons maintenant détailler les équipements et fonctionnalités supplémentaires. Ce sont des points moins déterminants que ceux cités précédemment mais qui peuvent tout de même vous aider à faire votre choix si vous hésitez entre deux modèles.

 

  • Système de tension de chaîne : Il arrive souvent de devoir tendre la chaîne d’une tronçonneuse afin de travailler efficacement et en sécurité. Certains modèles sont équipés d’un système qui permet de la tendre sans avoir recours à des outils. Ces systèmes de tensions sont très pratiques et permettent de gagner du temps. C’est le plus souvent une molette qui permet de faire ce réglage.
  • Système de déclenchement du frein de chaîne : Le frein d’une tronçonneuse s’active manuellement en basculant le levier situé à l’avant et automatiquement par inertie en cas de mouvements brusques. Ceci dit de nos jours la plupart des modèles sont équipés d’un frein qui se déclenche dès le relâchement de la gâchette. Ce type de frein permet d’éviter les accidents ou en tous cas de réduire leur gravité.
  • Système d’aide au démarrage : Le démarrage d’une tronçonneuse thermique est plus difficile que celui d’une tronçonneuse électrique pour laquelle il suffit d’actionner un bouton pour démarrer le moteur. Différents systèmes existent. Chez Husqvarna la plupart des modèles sont équipés de la technologie Smart Start qui réduit la tension de la corde du lanceur.
  • Système de lubrification de la chaîne : Certaines tronçonneuses sont équipées soit d’un système de lubrification de la chaîne automatique, soit d’un système manuel qui nécessite d’actionner un poussoir pour envoyer l’huile sur la chaîne. Les systèmes automatiques qui équipent les modèles sophistiqués ajustent la quantité d’huile et alimentent la chaîne dès que celle-ci en a besoin.
  • Système de filtration : Un système de filtration tel que le système Air Injection d’Husqvarna permet de ralentir l’usure du filtre en expulsant la sciure et les particules en dehors du moteur par centrigugation.
  • Système de gestion électronique de la carburation : Les modèles de tronçonneuses destinés aux professionnels sont assez souvent équipés de ce type de systèmes qui permettent d’ajuster automatiquement le mélange air/carburant en fonction de différents critères environnementaux. Husqvarna propose le système AutoTune sur ses modèles haut de gamme.

Choisir sa tronçonneuse selon le type de travaux à réaliser

Vous devez déjà y voir plus clair en ce qui concerne les caractéristiques des tronçonneuses. Il faut maintenant choisir un modèle en fonction des travaux que vous souhaitez réaliser avec votre machine à couper le bois. Que vous ayez besoin d’une tronçonneuse pour débiter du bois, pour abattre de gros arbres ou d’un modèle polyvalent qui vous permettra de réaliser tous ces types de travaux, il y a forcément un modèle plus adapté qu’un autre.

Alors faisons le tour des différentes possibilités pour que vous ayez toutes les cartes en main pour choisir le modèle qui correspond vraiment à vos besoins.

L’abattage

L’abattage d’un arbre est la première étape qui a pour but de faire chuter l’arbre avant de l’ébrancher et de le débiter.

Pour abattre un arbre il faut une tronçonneuse puissante ayant une longueur de guide chaîne supérieure au diamètre de l’arbre à coucher au sol. On privilégie alors un modèle thermique si le diamètre est important, tandis que pour un tronc de faible section un modèle électrique filaire peut suffire. La question est de savoir s’il y a une source d’électricité suffisamment proche de l’arbre à abattre.

L’ébranchage

L’ébranchage est l’étape à laquelle on retire toutes les branches d’un arbre que l’on vient de débiter pour ne conserver que le tronc. Le diamètre des branches n’étant pas très important il faut privilégier une tronçonneuse légère et maniable. Sa maniabilité est importante car les branches étant réparties tout autour de l’arbre il faut pouvoir la faire pivoter sans s’épuiser.

Il est donc recommandé d’utiliser une tronçonneuse électrique sur batterie ou un modèle thermique assez compact pour ne pas être trop lourd. Un modèle électrique filaire n’est pas recommandé parce que le cordon d’alimentation vous gênerait dans vos multiples mouvements tout au long du tronc.

Le débitage

Débiter du bois consiste à découper un morceau de bois en bûches. On peut débiter le bois issu d’un arbre que l’on a abattu ou du bois que l’on a ramassé dans une forêt par exemple.

En principe on débite du bois en quantité. Le bois destiné à être transformé en bûches est généralement de petite ou de moyenne section. Il faut prévoir une tronçonneuse de puissante moyenne ayant une longueur de guide chaîne comprise entre 30 et 40 cm.

Si le débitage se fait à proximité d’une source d’électricité, l’idéal est d’utiliser une tronçonneuse électrique filaire.

L’élagage

L’élagage consiste à couper des branches, mortes ou non, sur un arbre. L’arbre étant encore sur pied, il est alors nécessaire de grimper dans l’arbre et c’est une technique relativement dangereuse.

On peut élaguer un arbre avec une petite tronçonneuse thermique ou un modèle électrique sur batterie si on en possède une. Le but étant d’avoir un outil le plus maniable et léger possible.

L’idéal est cependant d’utiliser un modèle de tronçonneuse élagueuse spécialement prévue à cet effet. Ces modèles sont conçus pour être utilisables à une seule main, ce qui facilite grandement l’opération.

Choisir sa tronçonneuse selon le type de bois à couper

Après avoir étudié les caractéristiques des tronçonneuses et les modèles les plus adaptés à chaque type de travaux, nous abordons le dernier chapitre sur les critères de choix d’une tronçonneuse en fonction du type de bois à couper. C’est à dire sa dureté, qui est liée à sa densité, et son diamètre.

Bien sûr toutes les tronçonneuses du commerce pourront couper tous types de bois, mais il est important de connaître les critères qui influencent l’efficacité d’un modèle selon le type de bois à couper.

La nature du bois

On pourrait regrouper les différentes natures de bois en deux grandes familles :

  • Les bois à faible ou moyenne densité : Cette famille comprend notamment les arbres feuillus tels que le merisier, le bouleau, les arbres fruitiers, le châtaignier ou encore le peuplier pour ne citer qu’eux.
    Ce sont des bois faciles à tronçonner qui ne nécessitent pas une grande puissance. On peut les tronçonner avec un modèle électrique ou thermique de faible puissance.
  • Les bois à haute densité : Dans cette famille on retrouve les arbres feuillus dont le bois est très dur comme par exemple le hêtre, le frêne, le chêne…
    On peut également ajouter à cette liste les résineux tels que le sapin ou le cyprès qui sont également très durs à couper.
    Pour couper ce type de bois dur il faut être équipé d’une tronçonneuse puissante et de grosse cylindrée avec une vitesse de chaîne élevée pour éviter que le bois ne la freine et occasionne des blocages.

Le diamètre du bois

Le diamètre du bois est à prendre en compte pour déterminer la longueur du guide de chaîne à prévoir. Pour rappel, le guide chaîne doit avoir une longueur au moins égale au diamètre du bois à tronçonner. Et plus le guide de chaîne est long, plus la tronçonneuse doit être puissante.

  • Jusqu’à 35 cm de diamètre vous pouvez utiliser une tronçonneuse électrique filaire ou sur batterie. Cependant, pour les modèles sur batterie il est recommandé de se limiter à un diamètre de 25 voire 30 cm maximum au risque de manquer de puissance.
  • Entre 35 et 45 cm de diamètre il est recommandé d’utiliser une tronçonneuse thermique. Pour les diamètres supérieurs une tronçonneuse professionnelle sera nécessaire.

Trouver un modèle polyvalent

Certains n’ont besoin d’une tronçonneuse que pour certains types de travaux bien précis. Mais un particulier qui possède une petite parcelle boisée et qui souhaiterait tronçonner des arbres pour son bois de chauffage devra les abattre, les ébrancher et débiter leurs troncs. Et tout ça avec une seule tronçonneuse bien sûr !

Alors si vous êtes dans ce cas, il faut se pencher sur un modèle polyvalent.

Il en existe en thermique et en électrique filaire ou sur batterie. De ce côté là le choix se fait en fonction du lieu où vous l’utiliserez (électricité disponible ou non). Cependant nous vous recommandons de choisir un modèle thermique pour couvrir également vos futurs besoins. N’oubliez pas qu’une bonne tronçonneuse peut se garder toute une vie.

Pour nous un modèle polyvalent doit réunir tous ces critères :

  • Longueur du guide de chaîne : entre 40 et 45 cm
  • Vitesse de la chaîne : entre 15 et 20 m/s
  • Cylindrée (pour les thermiques) : minimum 40 cm3

Notre sélection de tronçonneuses Husqvarna polyvalentes

Husqvarna 435

Husqvarna 435

Longueur max guide chaîne : 45 cm

Vitesse max de la chaîne : 17,3 m/s

Cylindrée : 40,9 cm³

Poids : 4,2 kg

Réglages rapides de chaîne

Husqvarna 440

Husqvarna 135 Mark II

Longueur max guide chaîne : 45 cm

Vitesse max de la chaîne : 17,3 m/s

Cylindrée : 40,9 cm³

Poids : 4,4 kg

Smart Start

Comment entretenir une tronçonneuse ?

Pour s’assurer du bon fonctionnement de sa tronçonneuse il est impératif d’éffectuer certaines opérations de maintenance plus ou loins régulières. Vous pourrez réaliser la maintenance courrante par vous-même et il faudra la faire réviser de temps en temps par un professionnel.

Pensez toujours à votre sécurité lorsque vous manipulez ce type d’appareil. Avant toute manipulation assurez-vous que la batterie est démontée, le fil débranché s’il s’agit d’un modèle filaire, ou démontez les bougies si vous avez un modèle thermique.

Nettoyer la chaîne

Il faut nettoyer la chaîne à l’aide d’un chiffon sec pour retirer les amas de graisse et les résidus de bois qui s’acucmulent. Selon les types de bois coupés il se peut que de la sève ou de la résine s’accumule également. Si nécessaire, utilisez une éponge préalablement humidifiée et veillez à sécher la chaîne correctement puis à la graisser à nouveau.

Ce nettoyage de la chaîne doit être fait lorsque vous constatez que celle-ci est encrassée.

Vérifier les niveaux

Avant chaque utilisation vous devez impérativement vérifier les niveaux de carburant et d’huile. Assurez-vous d’avoir toujours une réserve d’huile appropriée au modèle de votre tronçonneuse et un bidon de carburant prêt à l’emploi.

Affûter la chaîne

Pour assurer de bonnes performances de coupe il est recommandé d’affûter la chaîne sommairement après chaque utilisation intensive. Un affûtage complet est à prévoir tous les 6 mois à un an en fonction de la fréquence à laquelle vous l’utilisez. Vous remarquerez aisément lorsque c’est nécessaire.

Nettoyer le filtre à air

Nettoyer le filtre à air lorsque celui-ci est encrassé. S’il se bouche la tronçonneuse ne fonctionnera plus correctement. Cette opération est à réaliser tous les six mois environ. Encore une fois vous remarquerez une baisse de performances qui vous indiquera qu’il est à nettoyer. Dans certains cas il faudra le changer.

Remplacer la chaîne

Au bout d’un certain les maillons de la chaîne finissent par être abimés. Il se peut aussi que la chaîne se casse. Pour la changer par vous-même renseignez vous sur la longueur de la chaîne, le pas et le profil de maillons que vous souhaitez. Faites-vous aider par un professionnel si vous ne savez pas.

Faire réviser la tronçonneuse par un professionnel

Mis à part l’entretien courant que vous pouvez faire vous-même il est également important de faire réviser votre tronçonneuse par un professionnel tous les deux ans ou tous les ans si vous l’utilisez de façon intensive. Ce type de révision ne coûte pas très cher et vous garantit de conserver votre outil favori en bonne santé pendant de longues années sans aucun problème.

Les précautions à prendre avec une tronçonneuse pour être en sécurité

Une tronçonneuse est un outil coupant dont la chaîne tourne à grande vitesse. Son utilisation peut donc s’avérer dangereuse si on ne respecte pas les règles élémentaires de sécurité. En respectant ces quelques règles vous pourrez éviter les accidents les plus fréquents.

  • Dans l’idéal, posez la tronçonneuse au sol pour la démarrer.
  • Ne mettez en route la machine que si personne n’est à proximité de vous . Veillez à ce que personne ne s’approche pendant que vous coupez, notamment les enfants qui n’ont pas conscience du danger.
  • Travaillez dans une position stable pour éviter de perdre l’équilibre.
  • Ne démarrez pas la tronçonneuse si la chaîne est déjà dans du bois ou si celle-ci est coincée.
  • le bois doit être tronçonné avec la face inférieure de la chaîne. Jamais depuis le bout du guide de chaîne.
  • Assurez-vous toujours de travailler sur une surface plane et sans obstacles.
  • Une tronçonneuse doit être tenue avec les deux mains. Garder cette habitude vous garantit de ne jamais passer une main devant l’arceau qui est prévu pour vous protéger.
  • Ne débitez pas des bûches sur un support bancal. L’utilisation correcte d’un chevalet est recommandée.

Ne l’oubliez jamais, il vaut mieux perdre quelques minutes pour travailler en sécurité que mettre sa santé en danger.

Les équipements de protection

En complément des instructions concernant la sécurité vous devez porter des équipements de sécurité :

  • Des lunettes de protection et un masque pour vous protéger des des projections.
  • Un casque anti-bruit pour protéger vos oreilles en cas d’utilisation prolongée d’une tronçonneuse thermique.
  • Des gants et un pantalon anti-coupures qui sont capables de bloquer la rotation de la chaîne en cas de contact.
  • Des chaussures de sécurité pour protéger vos pieds en cas de chute de morceaux de bois.

Casque Classic Husqvarna

Casque Classic

Pantalon Classique orange

Pantalon Classique

Gants de protection Husqvarna

Gants de protection

Partager

Vous aimez partager les bons plans ?
Faites-en profiter à vos proches en publiant cette page sur les réseaux sociaux !

Husqvarna T535i XP

Tronçonneuse électrique

Notre guide complet et un comparatif des meilleures tronçonneuses électriques Husqvarna.

Husqvarna T525

Tronçonneuse élagueuse

Guide d'achat et comparatif des meilleures élagueuses Husqvarna.

120 Mark II

Tronçonneuse thermique

Notre avis sur les tronçonneuses thermiques Husqvarna et leurs caractéristiques techniques.

Cliquez pour voter
[Total : 1 Moyenne : 5]